• Restauration d
    Restauration d'ameublement
    (chaise, fauteuil, chauffeuse, bergère, canapé, literie, tabouret,... Pour particuliers & professionnels)
  • Tapisserie d
    Tapisserie d'ameublement
    (tous meubles anciens et modernes, rideaux, sélection de tissus et passementeries d'arts décoratifs)
  • Sellerie médicale & paramédicale
    Sellerie médicale
    (pour professions médicales & paramédicales, collectivités publiques)
  • Pergola acrylique
    Pergola acrylique
    (confection sur mesure de pergolas en toile acrylique, anti-UV, ignifuge et déperlant, fabriquéee en France)
  • Pergola Précontraint®
    Pergola Précontraint®
    (Toiles Précontraint® pour vélum, store de façade et corbeille, pergolas, tonnelles, voiles d'ombrage,...)
  • Toile pergola 502 Color Design
    Toile 502 Color Design
    (toiles de protection solaire utilisant la technologie Précontraint® 502 Color Design - 40 coloris - brevetée par Serge Ferrari)
  • Toile de store banne
    Toile de store banne
    (store manuel ou motorisé, monobloc, coffre, semi-coffre ou cassette, toile en acrylique ou micro perforée, pour particuliers et professionnels)
  • Literie et showroom
    Literie et showroom
    Pour dormir sur un nuage
  • Sellerie de véhicules pour particuliers et professionnels
    Sellerie automobile
    (tous types de véhicules anciens et récents - VU, PL, TP - pour particuliers, professionnels & collectivités)
  • Sellerie pour moto et autres engins
    Sellerie de motos & autres
    (confection, réfection et personnalisation de selles pour moto, quad, jet-ski,...)
  • Nautisme et aéronautique
    Nautisme et aéronautique
    Sellerie, taux de protection et toiles d'ombrage pour bateaux, avions,...)
  • Restauration d
    Restauration d'ameublement
    restauration de tous types de meubles (anciens et modernes)
Vous êtes ici : AccueilHistoire

Histoire de la Maison Simon, de père en fils

La Maison Simon en 1896
Photo de la Maison Simon (1896). Ci-dessus, à gauche Jean et à droite mon Grand-Père Adrien.
(image protégée par le droit d'auteur, copie interdite © 2010 Maison Simon)

En 1864 à Saint-Chinian, naquit un petit garçon qui se nommait Jean Simon. En 1885, alors qu'il avait 21 ans, il décida de faire le tour de France pour apprendre le métier de bourrelier. Il quittera ainsi son Midi natal, et passera d'un artisan à un autre. Au bout de 11 années, estimant qu'il en savait assez, il reviendra au pays.

À 32 ans, Jean est plein d'ambition et ouvrira en 1896, "Rue de la Gare", un nouvel atelier de bourrellerie. Saint-Chinian en avait déjà deux, mais le jeune Simon, fort de son expérience, n'a pas peur de la concurrence. Le travail ne manquera pas. A cette époque, de nombreux habitants possédaient en effet des chevaux, Jean fabriquera et réparera les harnachements, les selles, les colliers...

Petit à petit, son affaire prenant de l'expansion, son fils Adrien, âgé de 14 ans le rejoindra à l'atelier. Jean apprendra le métier à l'adolescent. Puis les années passeront, sereines, jusqu'à l'heure de la retraite pour Jean.

Adrien prendra naturellement la suite de son père. Adrien aura deux fils, Pierre et Jean-Paul. Comme son père l'avait fait pour lui, il leur transmettra le goût du travail du cuir et de la bourre et il leur apprendra son métier.

Quand Pierre est en âge de travailler, Adrien est lui encore bien loin de la retraite. Alors le fils aîné quittera Saint-Chinian pour installer sa propre affaire à Pézenas où l'un de ses deux fils, Jean exerce encore Cours Jean Jaurès.

Jean-Paul est encore jeune, il a 10 ans de moins que son frère. Mais, pendant son temps libre, il va souvent voir Adrien à l'atelier, le métier lui plaît. En 1962, à 14 ans, il décide de quitter l'école pour travailler avec son père, ce qu'il fera jusqu'en 1970, Adrien a alors 70 ans et prendra à son tour une retraite méritée.

Jean-Paul lui succède naturellement et l'atelier familial continuera à vivre. Pour autant Jean-Paul se sent un peu à l'étroit "Rue de la Gare". Alors il déménage pour s'installer "Avenue d'Assignan". Comme son grand-père, Jean-Paul Simon est bourrelier mais, en cent ans, le métier a bien changé, les français ne se déplacent plus à cheval, mais en voiture.

Au fil des ans, le bourrelier est surtout devenu tapissier d'ameublement et sellier automobile. Il ne bourre plus les selles ou les colliers. Il recouvre, répare les fauteuils et les sièges de voiture ou encore fabrique des sommiers tapissiers et autres matelas de laine. Comme il y a un siècle, la moitié de son activité a un rapport avec la plus belle conquête de l'homme : le cheval. En 1896 Jean fabriquait des selles et des harnachements pour les chevaux. En 1996 Jean-Paul répare les sièges des chevaux mais fiscaux ceux-là, puisqu'une grande partie de son activité de bourrelier du XXe siècle se fait en collaboration avec les garagistes.

L'autre partie de son travail consiste à fabriquer ou remettre à neuf les matelas de laine car nombreux encore sont ceux qui aiment ce type de literie. Avec la progression du tourisme vert, l'équitation se développe dans la région ce qui permet à Jean-Paul de préserver un peu son activité traditionnelle.

Quand Jean s'est installé en 1896 à Saint-Chinian , il y avait trois bourreliers . En 1996, cent ans après Jean-Paul reste le dernier bourrelier du village et l'un des derniers dans la région.

En 2008, Jean-Paul a 60 ans et peut prendre enfin sa retraite méritée, après 46 années passées au service du métier.

En 2007 suite à la décision de son père de prendre la retraite, Benoît vient passer une année aux côtés de son père, avant de prendre le relais pour la quatrième génération. En 2008 il n'y a donc plus de bourrelier à Saint-Chinian, en effet Benoît a suivi une formation de Tapissier-Sellier au Lycée des métiers d'art, du bois et de l'ameublement de Revel (Académie de Toulouse). Le temps passe, les demandes évoluent et la Maison Simon s'est adaptée durant toutes ces années, en conservant son savoir-faire et un sens du service toujours reconnu.

En 2013, Benoît aura 28 ans, il entrera dans sa cinquième année d'activité et perpétue le savoir-faire de la MAISON SIMON acquis de père en fils, depuis 117 années d'existence.

Compétences du sellier

Un sellier garnisseur est un artisan qui a une formation en couture et qui peut fabriquer tout article en cuir, en simili cuir , en tissu et en bâche. Le cuir étant son matériau de prédilection. Le métier se rapproche du métier de tapissier et de maroquinier. Le sellier est un héritier direct du sellier harnacheur et du bourrelier, ils sont garnisseurs depuis l'apparition du carrosse.

Compétences du tapissier d'ameublement

Un tapissier est un(e) professionnel(le) qui effectue la restauration et le garnissage des sièges (salons, fauteuils..) ainsi que l’installation de tentures, de voilages, la décoration de fenêtres…. Il intervient sur demande d’un client et sait écouter la demande qui lui est formulée, qui peut aller jusqu’à la décoration de l’ensemble d’une pièce. Il propose au client une ou plusieurs solutions et établit toujours un devis.

Aller en haut